Gaëtan Streel

en balade

À la base, il y avait une guitare, une voix et une chanson. Puis sont arrivés les claviers, la batterie, la contrebasse, le violon et une armée de choeurs. Pour faire vibrer les scènes à grands coups de décibels qui secouent le coeur et de lumières héroïques qui font briller les yeux.

Mais ce qu’on crie de loin, on peut aussi le chuchoter dans l’oreille.

Entre deux albums, c’est ce que Gaëtan Streel a décidé de faire : présenter ses chansons dans leur forme la plus dépouillée, la plus sensible, la plus intime. Dans un salon, une chapelle, sous un pont ou au fond des bois, quitter la scène, rejoindre le monde.